Vous êtes ici :
: Victor Hugo enfant de Besançon

Victor Hugo enfant de Besançon

La naissance à Besançon

Son père, le chef de bataillon Léopold Hugo, est en garnison dans cette ville depuis le 19 août 1801. Sa mère, Sophie Trébuchet (d'origine bretonne), donne naissance à son troisième fils le 26 février 1802 à 22h30 dans un appartement du 140 Grande Rue, actuellement place Victor-Hugo, au pied de la cathédrale..

naissance de Victor Hugo

Naissance de Victor Hugo

« Ce siècle avait deux ans : Rome remplaçait Sparte,
Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte,
Et du premier consul, déjà, par maint endroit,
Le front de l'empereur brisait le masque étroit.
Alors dans Besançon, vieille ville espagnole,
Jeté comme la graine au gré de l'air qui vole,
Naquit d'un sang breton et lorrain à la fois
Un enfant sans couleur, sans regard et sans voix ;
Si débile qu'il fut, ainsi qu'une chimère,
Abandonné de tous, excepté de sa mère,
Et que son cou ployé comme un frêle roseau
Fit faire en même temps sa bière et son berceau.
Cet enfant que la vie effaçait de son livre,
Et qui n'avait pas même un lendemain à vivre,
C'est moi. »

signature de Victor Hugo

Les feuilles d'Automne - édité en 1831


maison natale de Victor Hugo

Maison natale de Victor Hugo

acte de naissance de Victor Hugo

Acte de naissance


« Besançon n'est pas seulement une des plus jolies villes de France" disait Stendhal, "elle abonde en gens de coeur et d'esprit". Cet extrait du roman "Le Rouge et le Noir" (1830) résume en effet à merveille la vie bisontine où prédominaient dans les rues de la ville les habits rouges des militaires et les habits noirs des ecclésiastiques. Pas étonnant donc que Léopold Hugo (mon père, ce héros au sourire si doux) futur comte et général d'Empire, se soit trouvé en garnison à Besançon en 1802.

Victor Hugo a entretenu des relations étroites avec beaucoup de Francs-Comtois en particulier avec Charles Nodier. Hugo, grand défenseur des romantiques, a lu attentivement les écrits de Fourier et de Proudhon. Quant à Courbet, il espérait faire le portrait du grand poète, mais ce projet n'aboutira pas.
Il évoque la Franche-Comté dans les Misérables et dans Ruy Blas.
 

Les lieux de mémoire

maison natale : plaque commémorative

La maison natale 

 Acquise par la Ville de Besançon en 1932, la maison natale de Victor Hugo, située au 140, Grande Rue (actuellement place Victor Hugo), était déjà revêtue d'une plaque commémorative décidée par délibération du conseil municipal de mars 1879 : « Une plaque en bronze sera placée sur la façade et contre le jambage séparatif des deux fenêtres de la chambre où est né Victor Hugo, au premier étage de la maison Arthaud. Cette plaque, portant une inscription rappelant la naissance de cet illustre compatriote a été apposée sur la façade le 27 décembre 1880 ».

La rue et la place Victor Hugo :

la rue Victor Hugo est l'ancienne rue du rondot Saint-Quentin, baptisée Victor Hugo par délibération du 3 mars 1879. Ancien rondot (place où l'on dansait en rond) Saint-Quentin, place du Capitole à la Révolution, la place Victor Hugo est ainsi nommée par délibération du 14 janvier 1896.

Deux statues :

Deux ont été installées à Besançon pour commémorer le centième et le deux centième anniversaire de la naissance de l'auteur :

Dénommée à l'origine (1902) « monument de Victor Hugo », la statue du sculpteur bisontin Just Becquet (1829 1907), située promenade Granvelle a été réalisée pour commémorer le centième anniversaire de la naissance de l'auteur à Besançon.

L'oeuvre de l'artiste sénégalais Ousmane Sow, a été créée pour la Journée mondiale du refus de la misère à la demande de Médecins du Monde. Elle fut commandée par la Ville à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Victor Hugo et installée et inaugurée le 17 octobre 2003 sur
l'Esplanade des Droits de l'Homme. C'est une statue de bronze de 2,30 mètres de hauteur représentant l'écrivain avec une main dans la poche et l'autre main tenant une montre qu'il regarde.

V.Hugo, place Granvelle 

"Monument de Victor Hugo"
sculpture de Just Becquet

       V.Hugo esplanade des droits de l'Homme

"Victor Hugo"
statue de Ousmane Sow


Le lycée et le collège Victor Hugo :

le lycée Victor Hugo (8, rue du Lycée) est l'ancien collège des Jésuites, devenu école centrale, puis lycée de Besançon. Il portera le nom de Victor Hugo à la mort de l'écrivain en 1885.
En 1980, le lycée est transféré dans le quartier de Planoise et garde le nom de Victor Hugo. Les bâtiments du centre-ville deviennent alors collège du Centre, puis collège Victor Hugo en 1986.

 La bibliothèque d'étude et de conservation :

 on y trouve, outre un grand nombre d'éditions des oeuvres de Victor Hugo, une dizaine de lettres autographes et quelques manuscrits le concernant. S'y ajoutent de nombreux portraits et caricatures. Sont conservés également un buste en plâtre daté de 1838 et un médaillon en bronze, tous deux du grand sculpteur David d'Angers.
Aux archives municipales, on trouve, outre l'acte de naissance conservé dans les registres d'État, des documents relatifs aux fêtes organisées par la Ville de Besançon en l'honneur de l'écrivain.

Manifestations bisontines en l'honneur de Victor Hugo

maison natale,  plaque commémorative 2002

En 1902

Le centenaire de la naissance a été célébré en grande pompe par de nombreuses manifestations et en présence de membres du gouvernement venus inaugurer la statue de Victor Hugo de Just Becquet à Granvelle les 16 et 17 août.

En 2002

Pour le bicentenaire le premier Ministre Lionel Jospin et le Ministre de la Culture Catherine Tasca, accompagnés de très nombreuses personnalités du monde des arts et des lettres, ont dévoilé une plaque commémorative sur la maison natale du poète, de nombreuses manifestations ont jalonné toute l'année 2002.

En 2012

Des manifestations sont organisées tout au long du mois de février à l'occasion du 210e anniversaire de la naissance de Victor HUGO et du 150e anniversaire de la parution des « Misérables »...
quelques vidéos

En 2013

ouverture de la maison natale au public

panoramique de la place H.Hugo

Sur la place où sont nés Charles Nodier et les frères Lumière, et où vécut Gustave Courbet, la maison natale de Victor Hugo a ouvert ses portes au 140, Grande Rue.